L’influence de l’épuisement professionnel sur les élèves du secondaire : des liens prévus et imprévus

Auteur(s) Michel Janosz, Sophie Pascal, Isabelle Archambault, Alain Marchand, Roch Chouinard, Linda Pagani
Événement Colloque du CRIFPE
Type Communication orale
Thème L’insertion dans la profession
Symposium Le décrochage et l’épuisement professionnel des enseignants
Résumé L’épuisement professionnel (ÉP) est associé à une détérioration des attitudes et pratiques associées à un bon enseignement (p. ex., enthousiasme, sensibilité et soutien aux élèves, relation maître-élève) et affectant le bien-être et la réussite des élèves. Or, mis à part quelques pistes très préliminaires, il n’existe aucune étude longitudinale sur la relation entre l’ÉP enseignant et le bien-être et la réussite des élèves. La présente étude utilise un devis longitudinal (sur trois ans) pour documenter les répercussions de l’ÉP des enseignants chez une cohorte de 7903 élèves en 3e secondaire de 56 écoles secondaires francophones et anglophones québécoises, en contrôlant plusieurs caractéristiques des élèves (sexe, compétences cognitives, SES, lieu de naissance, niveaux de base en 1re secondaire). Comme prévu, la dimension émotionnelle de l’ÉP des enseignants est liée à un faible rendement scolaire, un faible sentiment d’appartenance, ainsi qu’à la perception d’un climat scolaire négatif (relations, sécurité), selon les élèves. Toutefois, ces relations négatives disparaissent dans les écoles en milieux défavorisés ou desservant une proportion élevée d’élèves issus de l’immigration. Ces résultats, contre-intuitifs et nouveaux dans la littérature scientifique, font l’objet de différentes hypothèses explicatives. Elles ouvrent également vers de nouvelles pistes en matière de prévention de l’épuisement professionnel chez les enseignants.
Bloc J210
Durée 20 minutes
Salle