L’épuisement et le sentiment de non-accomplissement des enseignants du primaire : quels effets chez les élèves?

Auteur(s) Isabelle Archambault, Michel Janosz, Sophie Pascal, Alain Marchand, Roch Chouinard, Linda Pagani
Événement Colloque du CRIFPE
Type Communication orale
Thème L’insertion dans la profession
Symposium Le décrochage et l’épuisement professionnel des enseignants
Résumé L’épuisement professionnel se définit comme une réponse prolongée à une exposition chronique aux stresseurs au travail (Maslach et al., 2001). Il est caractérisé notamment par l’épuisement émotionnel (ÉPÉ) ainsi que par le sentiment d’inefficacité professionnelle (INP) (Maslach et Jackson, 1981). Bien que l’épuisement professionnel soit associé à une diminution de la motivation, de la satisfaction et de la performance au travail des enseignants (Skaalvik et Skaalvik, 2010), on connait moins l’effet spécifique de l’ÉPÉ et de l’INP sur le bien-être et la réussite des élèves. La présente étude utilise un devis longitudinal (deux temps de mesure) auprès de 1381 élèves des 2e et 3e cycles du primaire (107 classes, 12 écoles) pour examiner les répercussions de ces deux dimensions de l’épuisement enseignant sur l’engagement, la réussite et la relation maître-élèves. Les résultats des analyses multiniveaux indiquent que l’ÉPÉ apparaît avoir peu de répercussions sur les indicateurs évalués chez les élèves, si ce n’est de l’engagement affectif en français et de la qualité de la relation maître-élève. Par contre, l’INP est associée à une dégradation significative de l’engagement, de la relation maître-élève et de la réussite des élèves. Les implications de ces résultats seront discutées.
Bloc J210
Durée 20 minutes
Salle