Croire en ses capacités d’apprendre et de faire apprendre : perspectives de l’accompagnant et de l’accompagné dans différents contextes d’apprentissage

Auteur(s) Fatiha TALI, Jean-François Marcel, Salem Amamou, Jean-François Desbiens
Événement Colloque du CRIFPE
Type Symposium
Thème Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Résumé Les apprentissages professionnels des enseignants s’effectuent dans le cadre de formations initiales et continues ainsi que durant la carrière par l’expérience concrète du métier (Albero, 2009; Wittorski, 2015). Le sentiment d’efficacité personnelle (SEP) influence la façon dont ils interprètent leurs réussites et leurs échecs, les normes de pratique auxquelles ils adhèrent, le choix des pratiques qu’ils préconisent et même le degré de satisfaction qu’ils éprouvent face à leur travail (OCDE, 2013) ou à leur formation. Les enseignants remplissent une fonction d’accompagnement essentielle, mais sous-professionnalisée auprès d’élèves, de stagiaires et de collègues. Par accompagnement, nous entendons à la suite de Lafortune et al. (2009), le soutien apporté par un accompagnant à un accompagné en situation d’apprentissage de manière à le faire progresser dans la construction de son savoir. Les pratiques d’accompagnement sont en partie portées par le SEP, induisant des formes de guidage qui peuvent alimenter les sources du SEP de l’apprenant (Bandura, 2003; Gibson et Dembo, 1984). Ce symposium propose d’examiner dans différents contextes et selon des dispositifs variés, comment et sous quelles influences le SEP d’enseignants peut marquer la réussite des accompagnés dans le cadre de la formation (initiale ou continue) ou dans celui de l’exercice du métier.
Bloc V124 , V224 , V324 , V424 , V524 , V624
Salle

Communications